Chambery reprend des couleurs

Chambery fut la capitale de la Maison de savoie. Les comtes puis les ducs de savoie controlaient les Alpes de Genève jusqu'à Nice (ville prise par le comté Amédée VII, dit le comte rouge). Veritables portiers des Alpes, il firent fortune grâce au droit de passage instauré. 

Mais au 16ème siècle, les affaires se corsent. Un tel territoire fait des envieux. Les Français l'occupent pendant 23 ans. Après cette periode difficile pour la Maison de savoie, le duc Emmanuel Philibert décide que Chambery est bien peu sûre et choisit une nouvelle capitale : Turin. C'est alors la fin de la grande époque chambérienne. La ville est victime de plusieurs incendies au XVIII ce qui n'arrange rien aux affaires. Le chateau comtal et la Sainte chapelle furent détruits. Les dégâts furent encore plus sérieux lors de la seconde guerre mondiale. 700 bombes tombent sur la ville. Le centre ville est ruiné. 200 personnes perdent la vie. Après la guerre, la ville est reconstruite rapidement. Le gris des constructions en béton prédomine. Mais, depuis plusieurs années, la ville de Chambéry cherche à restaurer ses illustres hotels particuliers. Les belles couleurs ocre, vert sont de retour. Depuis toujours, carrefour Européen, Chambery vaut bien une visite. 

La Sainte chapelle abritait le Saint suaire avant sont transfert à Turin. Mais, on peut toujours y admirer le superbe plafond en trompe l'oeil. 

A 2 km du centre ville, vous pourrez vous prêter à la contemplation dans la maison d'été occupée par Jean-Jacques Rousseau.