Prague la superbe

Nos derniers sejours dans la capitale tcheque n'avaient pas pas laissé un souvenir imperissable. Peut être parce que nous n'avions pas consacré assez de temps à Prague la belle ou bien peut être parce que la saison n'etait pas ideale. Novembre, par contre, c'est super. On peut marcher seul sur le pont Charles IV et se plonger totalement dans l'histoire et les légendes de Prague. Allez, on ne peut pas resister: voilà une petite légende sympa pour la route, avant d'arriver au Chateau de Prague:

img_2218.JPG

"L'anneau dans le poisson".

 

Une commerçante vivait à Prague. Elle était trrrès trrrès riche. Mais, elle était aussi avare et orgueilleuse. Un jour, elle passa en calèche près du pont Charles. Une vieille femme lui demanda l'aumône, mais la commerçante refusa de manière peu élégante. Alors, la clocharde lui fit une prediction: "d'ici un an tu seras toi même assise à ma place". (ou là là, ca ne rigole pas). La riche commerçante ne s'inquiéta pas pour autant. Elle retira de son doigt une bague de très grande valeur et la jeta dans le fleuve en disant:  « Certains ont de la chance, d'autres ont de la poisse. Ma chance est aussi indiscutable que le retour de cette bague à mon doigt est improbable". Le temps passa: une semaine, deux semaines, un mois, deux mois, trois mois, six mois... rien ne se passa. Un jour, la riche commerçante decida d'organiser une grande fête avec un veritable festin. Alors qu'elle mangeait tranquillement, la riche commerçante rencontra qqch de dur dans son assiette. Elle ne pouvait pas couper son poisson. Elle etait déjà prête à reprimander et insulter ses serviteurs pour avoir mal nettoyé le poisson quand elle decouvrit sa bague. Un poisson avait mangé le bijou, un pecheur avait pris le poisson et enfin la servante avait acheté le poisson au marché. Tout changea alors pour la riche commerçante.  Un an jour pour jour après sa rencontre avec la mendiante, la femme riche n'avait plus rien et s'installa elle aussi à l'entree du pont pour faire l'aumône. Moralité: il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai jamais de ton eau....

 

 

Le temps d'une histoire et nous sommes déjà au chateau. Ne vous laissez pas impressionner par les gigantesques hercules à l'entree. On rentre facile...

 

 

 

 

 

La visite du palais, tout comme celle de la cathédrale est interessante. Nous invitons les amateurs d'alchimie à aller decouvrir la fameuse "ligne dorée". C'est ici que les alchimistes tentaient de percer le secret de la pierre philosophale et de produire de l'or. Les amateurs de sensations fortes peuvent descendre dans les oubliettes de la terrible tour Daliborka. N'oublier pas d'avertir vos proches avant de vous y risquer.

Allez, on continue. Il nous faut franchir une nouvelle fois le pont Charles IV afin de rejoindre la vieille ville. Ah oui, on oubliait, il faut prévoir de bonnes chaussures pour la decouverte de Prague. La ville se decouvre à pied. La traversée seule du pont: c'est déjà 516 mètres. Mais, plus que sa dimension, c'est son histoire qui impressionne. Ce pont est le plus vieux d'Europe centrale (eh oui, Prague c'est l'Europe centrale et non l'Europe de l'Est. On vous invite à jeter un petit coup d'oeil à une carte). L'architecte en charge du pont se nomme Petr Parler (il avait seulement 27 ans). Les travaux ont commencé en 1357. Pas mal quand même. Eh oui, vous vous dites sans doute, il doit bien y avoir un secret pour expliquer une si longue existence. C'est le cas, le roi Charles IV pour avoir un pont hyper solide demanda à son peuple de venir à Prague avec des oeufs, du lait et du vin pour les associer au mortier. Peut être pourrait on encore s'inspirer de cette technique....

Une autre oeuvre exceptionnelle à Prague c'est l'horloge de Maître Hanus. Encore une belle légende. On vous la racontera si vous le souhaitez. Mais, attention, ca fait mal aux yeux.

 

 

 

 

Un autre quartier interessant: le quartier juif. Aventurez vous dans le cimetière. Unique! La religion juive interdit la destruction de toute sepulture. Avec le temps, on a manqué de place. Comme on ne pouvait pas agrandir le cimetière, on a placé une couche de terre sur les tombes existantes. Cela à 4 reprises. La tombe la plus connue est celle du Rabbin Low. Les histoires le concernant lui et son Golem sont fantastiques.

 

Vous l'avez compris: Histoire & legendes, c'est l'atout numéro 1 de Prague. Cependant, au niveau architecture, ce n'est pas mal non plus. Allez jeter un coup d'oeil dans les Eglises Saint Nicolas (il y en a 2). Vous comprendrez pourquoi le surnom de Prague est "la Rome du nord". Du baroque en veux tu en voilà...

 

 

Il y a aussi ce qu'il faut pour les amateurs d'art roman, gothique, renaissance, art nouveau, cubisme est architecture moderne.

Enfin, il convient de le signaler aussi, à Prague, les amateurs de Skoda ne seront pas déçus. Le nom du dernier modèle de la marque est "superbe", tout comme Prague.